Durant les vacances d'été, Hugo reste dans son village alors que tous ses copains sont partis. Lecteur de romans d'épouvante et doté d'une grande imagination, il commence à voir des choses inquiétantes. Des chiens meurent les uns après les autres. C'est peut-être les conséquences d'une épidémie ou le fruit de son imagination.

L'été où j'ai vu le tueur

    VOYELLES EDITIONS -  Abidjan Côte d'Ivoire - infos@voyelles-africa.com - Tous droits réservés