Après une trentaine de minutes de marche, Yémikan aborde la

première décharge publique. Elle ne croyait pas si bien penser. Les emballages,

d’ordinaire si rares, jonchent aujourd’hui le sol. Autre

surprise agréable, il n’y a pas grand monde. Pas de concurrence ni

de bagarres. Yémikan ramasse plein d’objets de récupération de

tout genre. En courbant l’échine afin de hisser son sac sur son dos,

elle aperçoit au loin une poupée à moitié enfouie sous les ordures.

Elle repose sa charge et court la chercher. Il ne lui reste qu’une

jambe et un oeil. La fille de Souhounan lui murmure, en lui adressant

un sourire : « Tu seras mon amie. »

La Poupée

    Voyelles Editions

    VOYELLES EDITIONS -  Abidjan Côte d'Ivoire - infos@voyelles-africa.com - Tous droits réservés