L’enfant né ordinairement comme les autres enfants, est devenu involontairement enfant victime de la guerre et enfant de la guerre, orphelin des deux parents comme il l’a expliqué. Et puisque le traumatisme de la guerre conduit indubitablement à des attitudes négatives, il est devenu enfant-microbe, nuisible à la société. Ces violences, ce sont les adultes qui les lui ont inculquées. Mais il leur est difficile d’accepter ses retombées ignominieuses et destructrices.

Les confessions de l’enfant-microbe

    VOYELLES EDITIONS -  Abidjan Côte d'Ivoire - infos@voyelles-africa.com - Tous droits réservés